Les différentes causes de la perte de cheveux

cause de la chute des cheveux

Les causes de la chute des cheveux sont multiples. Découvrez un panorama de toutes les causes possibles pour mieux soigner ce mal et trouver une solution adéquate.

L’hérédité, une cause possible de la chute de cheveux

La chute des cheveux ou alopécie peut conduire à une perte partielle ou totale de la chevelure. Bien que les hommes soient les plus nombreux à souffrir de ce problème, les femmes peuvent également être concernées. Certains facteurs accentuent ce phénomène.

La perte des cheveux peut être le fait d’un gène héréditaire. Nous sommes alors face à une alopécie androgénétique. Ce phénomène se traduit par une hypersensibilité des follicules pilaires à l’action combinée de la testostérone et de l’enzyme 5 a-réductase. Le cycle de vie du cheveu va alors être modifié. Il s’accélèrera, provoquant un vieillissement folliculaire prématuré. Les bulbes vont rétrécir et ne produiront que des cheveux de plus en plus fins au fil des repousses, qui finiront par cesser définitivement. Des solutions existent comme le propecia.

Les troubles hormonaux et la perte des cheveux

Outre la cause génétique, les hormones sont aussi parfois à l’origine de l’alopécie. Les troubles hormonaux concernent en majeure partie les femmes. Elles perdent leurs cheveux après un accouchement, à la suite duquel la production d’œstrogènes chute brutalement. Ce phénomène est connu sous l’appellation d’alopécie post-partum. La chute des cheveux est également fréquente à la ménopause, au même titre que le dérèglement de la thyroïde.

Les chutes de cheveux saisonnières

Le changement des saisons a des conséquences sur la pousse des cheveux. Si durant la période estivale, elle est optimale, au printemps et en automne, les cheveux ont tendance à tomber en masse. Ces alopécies saisonnières sont incluses dans le cycle naturel de la vie du cheveu.

Le stress, un autre responsable de la chute des cheveux

Le stress peut provoquer la perte des cheveux. À noter toutefois que seules les personnes ayant une prédisposition génétique à l’alopécie en sont victimes sous l’effet du stress. Ce dernier provoque un trouble hormonal qui va agir sur les glandes surrénales. Celles-ci vont alors augmenter leur production d’androgènes qui sont des hormones mâles auxquelles les follicules pileux sont hypersensibles. Le stress peut être chronique ou passager, mais l’un comme l'autre provoque une chute des cheveux qui peut s’étendre sur plusieurs mois et ne se résorbera que si la personne concernée reprend sa vie en main.

La perte de cheveux, la conséquence d’une mauvaise hygiène alimentaire

Une mauvaise hygiène alimentaire a indéniablement des répercussions néfastes sur la santé et les cheveux. Une carence fer entraîne par exemple un manque d’oxygénation des racines capillaires. Ceux-ci se dessèchent, perdent leur éclat et deviennent cassants, pour finir par tomber en grande quantité. Ce type d’alopécie se constate couramment chez les personnes souffrant de troubles alimentaires comme l’anorexie ou qui suivent un régime draconien pour perdre du poids.

La chimiothérapie et la perte de cheveux

La chimiothérapie est un traitement lourd qui peut entraîner des effets secondaires désagréables chez certaines personnes. Il arrive que les cheveux et les poils tombent. Toutefois, à la fin du traitement, les cheveux repousseront normalement.

Les maladies du cuir chevelu

Les maladies touchant le cuir chevelu peuvent être responsables de la chute des cheveux. C’est le cas de la pelade. Cette affection dite auto-immune se reconnaît par une alopécie localisée de forme circulaire. Les causes de la pelade sont encore méconnues, mais les médecins estiment qu’un fort stress la déclenche. Elle peut se résorber grâce à un traitement adapté. Cependant, des rechutes imprévisibles peuvent survenir plusieurs fois dans la vie.

Le lupus se manifeste par des démangeaisons du cuir chevelu, une forte fièvre et des douleurs à la poitrine associée à une anémie. Difficile à diagnostiquer, car atteignant tous les tissus en bonne santé, cette maladie auto-immune s’accompagne aussi d’une chute importante des cheveux, d’une arthrite, d’une inflammation des reins et d’éruptions cutanées au niveau de l’aile du nez et du front. Les femmes sont les principales victimes de cette pathologie.

En résumé, les causes de la chute des cheveux sont très nombreuses. La liste établie ci-dessus n’est pas exhaustive. Quoi qu’il en soit, il est important de consulter son médecin ou son dermatologue dès le constat d’une perte anormale de cheveux. Il faut rappeler que nous perdons en moyenne une cinquantaine ou une centaine de cheveux au quotidien. Lorsque nous tirons doucement sur nos cheveux et que nos doigts en ramènent plus de 5 à chaque traction, nous devons nous dire qu’il y a un problème et qu’il faudrait consulter. 

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

0196

» »